Rechercher

Mon histoire, ma famille.



En tant que psychothérapeute, j’ai voulu expérimenter la psychogénéalogie pour comprendre ma vie, ma personnalité en partant sur les traces de mes ancêtres et approfondir ce qu’inconsciemment ma famille m’avait laissé en héritage transgénérationnel.




La psychogénéalogie reste donc avant tout une méthode thérapeutique qui se réfère aux données généalogiques et aux impacts psychologiques sur les descendants.

Pour comprendre l’ordre généalogique et visualiser ma position dans le système familial, j’ai repris les données que j’avais collectées lors de mes jeunes années pour créer mon arbre généalogique, mon génosociogramme.




Il s’agit d’une enquête fastidieuse et passionnante jusqu’au moment où, j'ai eu la révélation... j’ai compris alors…le choix de mes déplacements géographiques qui ne relevaient pas du hasard mais qu’inconsciemment j’empruntais leurs traces. J’ai compris mes comportements et mes valeurs. J’ai compris alors que, ce que je suis, est la somme de ce qu’ils ont été et vécu.


La psychogénéalogie a donc deux objectifs principaux. Dans un premier temps, nous faire prendre conscience des mécanismes familiaux de cette famille qui habite en nous; dans un deuxième temps, nous aider à nous libérer des emprises familiales, comme certains scénarii ou blessures (inceste, viol, mort prématurée, suicide, abandon…) qui se répètent. Je précise toutefois que cet exercice doit se faire avec un thérapeute qui utilisera des outils vous permettant de reconstituer une version cohérente des faits et de mettre au repos des souffrances qui appartiennent au passé.



7 vues

Posts récents

Voir tout