top of page
Rechercher

Le couple, un groupe de deux





Lorsqu’un couple en crise me consulte, je suis d’emblée sollicitée à plusieurs niveaux, car l’insatisfaction, la détresse et la souffrance s’expriment à la fois dans :

=> une dimension individuelle, sous forme de plaintes et de reproches plus ou moins mêlés d’affects adressés à l’autre;

=> une dimension conjugale, car la relation interpersonnelle est exposée dans ses failles et ses manques ;

=> une dimension groupale, le couple et la famille étant le lieu où vont se répéter les conflits, libérant affects et expériences anciennes traumatisantes plus ou moins réprimés ou refoulés.


Au sein de ce groupe, j’explore à la fois :

=> l’histoire de chacun dans son propre groupe familial ;

=> les mécanismes de défense à l’œuvre dans le couple dans la mesure où ils sont susceptibles de gêner ou d’entraver les échanges affectifs et sexuels ;

=> le lien conjugal comme lieu de projection des angoisses infantiles et le couple comme théâtre où se rejouent les séquences de l’histoire des familles.


La thérapie de couple est donc le lieu où se rencontrent souffrance individuelle, souffrance conjugale et souffrances familiales.


La thérapie de couple peut permettre de développer une relation équilibrée en arrêtant de croire que ce qui est bon pour soi est forcément bon pour l'autre, mais c'est aussi amener chacun à prendre conscience de sa propre responsabilité dans ce qu'il ressent, dans les désirs qu'il a, les choix qu'il fait.

9 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page