Rechercher

La rencontre amoureuse


Lorsqu’un homme et une femme se rencontrent, la séduction, le désir font que les deux protagonistes sont sur le nuage de la passion et ils se disent que le hasard fait bien les choses !


Mais peut-on parler de hasard dans une rencontre amoureuse ?


Dans ce cadre, le hasard joue un rôle très mineur car dans la rencontre amoureuse, c’est une scène où se joue et se rejoue des points fondamentaux de notre enfance…et on projette sur l’amoureux(se) tout ce que l’on voudrait être et ce que l’on aurait voulu être.

La rencontre amoureuse est aussi le théâtre du fantasme, l’illusion de l’amour qui ne doit surtout pas devenir réel et certains individus multiplient les conquêtes pour éviter la désillusion, car le couple, qui est la réalisation, est totalement incompatible à l’amour idéalisé.


La rencontre amoureuse est souvent la recherche du moi idéal dans un état fusionnel.

Lors du stade oral, l’enfant a vécu une relation fusionnelle avec sa mère et c’est lors de cette étape que l’enfant a construit son Moi grâce au regard de sa mère qu’il percevait comme l’affirmation d’être digne d’amour.

Mais il arrive durant cette période que l’enfant ne reçoit pas suffisamment l’assurance d’être aimé, ce qui va amener l’enfant devenu adulte à compenser ce manque.


L’idéalisation devient son mécanisme de défense cherchant dans la rencontre amoureuse une complétude avec le Moi de l’autre.

Il a besoin de revivre l’étape fusionnelle qui souvent s’accompagne de la peur d’être abandonné, de l’angoisse de la séparation.


La rencontre amoureuse réactive certaines peurs et donc génère des sentiments différents suivant les individus comme la peur de l’engagement pour l’homme en général qui a dû enfant s’éloigner de l’étreinte de sa mère pour pouvoir grandir. Inconsciemment, il continue à avoir une méfiance vis-à-vis de la femme.

La femme cherche à compenser ce qu’elle n’a pas eu, trouver de quoi affirmer sa féminité, ce qui passe par l’engagement.

Les rencontres amoureuses sont souvent de courtes durées si l'Autre n'est qu'un moyen de compenser le manque d'amour (de la mère), d'estime (acquis par le regard de la mère), du Moi idéal (insuffisamment construit lors des 6 premiers mois)...

La réussite du couple, c'est l'acceptation de l'autre sans aucune attente et pour cela , il est indispensable d'identifier et de comprendre ses blessures narcissiques.

9 vues

Posts récents

Voir tout