top of page

Sites de rencontres : Avis et conseils Soliloquie Hypnose et Thérapie

Meetic, Tinder, Attractive World… Des millions de célibataires se bousculent chaque jour sur les sites et applis de rencontres. Cachés derrière leurs pseudos, ils sont des dizaines de milliers en quête de quelqu’un avec qui partager son lit… ou sa vie.



Chercher un amoureux derrière son écran devient de moins en moins tabou, puisque l’on y croise monsieur et madame Tout-le-Monde. Aller sur Internet, c’est reconnaître un manque, arrêter de se mentir à soi-même et de prendre conscience que l’on veut quelqu’un à ses côtés. Le succès des sites réside bien dans cette illusion de ne plus être seul(e) car recevoir un message cela veut dire que quelqu’un pense à nous.

Paradis des timides ou des déçus de l’amour, Internet permet de rentrer en douceur dans le grand jeu de la séduction, de réapprendre à parler d’amour sans prendre trop de risques. Écrire des messages à des inconnus, c’est également une façon de s’écrire à soi-même, de mieux comprendre ce que l’on recherche, de se confronter à soi-même, à ses désirs profonds… et plus si affinités.

Et si les marivaudages virtuels sont parfois jugés peu romantiques, ils ne sont qu’un prélude à la vraie rencontre, avec ses déconvenues ou ses papillons dans le ventre. La rencontre, bien que chargée de fantasmes, d’idéal du moi, est concrète, réaliste suivant la finalité qu’elle recèle. Dans une société où l’efficience règne, introduire de l’efficacité dans la rencontre amoureuse, c’est élaborer une vision éventuelle d’une vie à deux.

Toutefois, assez rapidement, le temps de faire connaissance une fois passé, les difficultés surviennent. L’amour a été construit sous forme de contrat et ne cimente pas suffisamment l’acceptation du mode de vie de l’autre.

J’interviens en thérapie de couple auprès de ces couples afin de favoriser la découverte de l’autre en améliorant la communication. Je travaille aussi sur chacun pour que la valorisation, le respect et l’amour attendus ne viennent pas seulement de l’autre mais de soi.

9 vues

Posts récents

Voir tout

Opmerkingen


bottom of page