top of page

Après une rupture, que deviens-tu?


Une rupture marque une véritable césure dans l’itinéraire d’une vie sans retour possible.

Cet événement remet en question la construction identitaire et vient perturber les valeurs qui faisaient sens auparavant.

Brusquement, la personne doit faire face à une nouvelle orientation de vie, qui peut s’avérer chargée de facteurs déstabilisants.

La rupture induit un changement qui peut mener soit à l’anéantissement, soit à un nouvel élan vital qui suscite une reconstruction de soi et celle-ci passe par un apprentissage de soi.

La prise de conscience de l’importance de son autonomie pour se prendre en charge et faire face aux répercussions néfastes de l’événement et l’établissement de nouveaux rapports d’estime et d’amour de soi sont des indicateurs de l’apprentissage de soi qui étaye la reconstruction d’une nouvelle identité assumée avec ses traces douloureuses, mais aussi avec ses potentialités.

Si les ressources utilisées et les stratégies mises en œuvre diffèrent d’une personne à l’autre, l’idée et le désir de combat sont communs, ainsi que l’étonnement vis-à-vis du dépassement du soi que les uns et les autres ont été capables d’opérer. La rupture perçue a priori comme destructrice peut paradoxalement être considérée comme salvatrice.

Ce qui permet de rebondir, c’est l’impérieuse nécessité de survie. La personne modifie son système de valeurs laissant place à une capacité d’adaptation et des ressources insoupçonnées.

Le « deviens qui tu es » nietzschéen prend alors tous son sens.


à très bientôt,

Isabelle Bourdon,

Soliloquie Hypnose et Thérapie

7 vues0 commentaire

Opmerkingen


bottom of page